L'invention du lointain

12 juin 2019  > 31 octobre 2019 Exposition , Art contemporain

Venez découvrir l’exposition L’invention du lointain au château d’If !

Cette année et pour la première fois, le Mucem et le Centre des monuments nationaux ont décidé de créer une exposition en partenariat. Dans un sens comme dans l’autre, laissez-vous guider entre terre et mer pour apprécier l’exposition au mieux. La traversée vers le château d’If vous permettra de découvrir et de prolonger l’expérience vécue au Mucem ou au contraire de la débuter.

Dans le cadre du partenariat avec l’exposition du Mucem : Le temps de l’île, le château d’If accueille l’exposition L’invention du lointain de David Renaud. Durant toute la période estivale, l’artiste David Renaud exposera ses œuvres à l’intérieur et à l’extérieur du château. Il explore les îles à travers sculptures et peintures. Qu’elles soient île de Montecristo, des Antipodes, ou encore d’Alcatraz, elles relèvent toutes d’une contradiction entre prison ou évasion.

Les installations de David Renaud

Dès le mois de juin, et jusqu’au mois d’octobre, l’artiste David Renaud expose sur l’île d’If  cinq installations et questionne le public autour du thème de l’insularité et de ses contradictions. Son travail, à la fois celui d’un cartographe et d’un artiste, prend forme à travers des peintures, des sculptures. Ses cinq œuvres disposées dans le château et sur l’île laisseront place à votre imagination. La réflexion amenée par David Renaud oscille entre fiction et réalité. Le parcours ne s’arrête pas au château d’If, il continue, au-delà de la mer vers le Mucem.

Qui est David Renaud ?

Diplômé des Beaux-Arts de Grenoble en 1991, il enseigne à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon depuis 2010. Son travail pose entre autre la question des différents codes de retranscription et de représentation du paysage. Science et fiction sont les moteurs et les vecteurs d’une exploration qui relève autant de cette question que de celle la modélisation. Tableaux abstraits ou psychédéliques, camouflages, installations, cartes et plans, sculptures de paysages aux apparences de restitutions scientifiques : c’est en peinture autant qu’en sculpture qu’il établit depuis des années un Atlas multiforme. Les fondamentaux qui traversent son travail traduisent la proposions spéculative de l’art, comme pensée, langage et conception du monde, au même titre que la science ou la philosophie.                                                                                             

Au Mucem : Le temps de l’île du 17 juillet – 11 novembre 2019

En croisant cartes européennes et océaniennes, utopies d’hier et d’aujourd’hui, installations d’artistes, extraits de film, conflits contemporains et  tensions migratoires…l’exposition revisite les images autour de l’île pour mieux comprendre leur pouvoir évocateur et leur rôle dans le monde d'aujourd’hui.

Pour en savoir plus sur l'exposition du Mucem, veuillez cliquer ici.

Informations pratiques :

Horaires d’ouvertures

du 2 avril au 30 septembre : Ouvert tous les jours de 10.00-18.00

Du 2 octobre au 31 décembre : Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10.00-17.00

tarif : droit d'entrée du monument.

Attention, le prix d’entrée ne couvre pas le prix de la navette maritime.

A savoir : Le ticket d’entrée acheté soit au château d’If soit au Mucem pour une des deux expositions permet d’avoir un tarif réduit pour l'autre exposition.

MenuFermer le menu